Comment stocker des grains issus de l’agriculture biologique ?


La conservation des grains issus de l’agriculture bio demande une mise en oeuvre de la ventilation de refroidissement des grains à l’air ambiant de manière très rigoureuse avec un suivi assidu de la température des stocks

Préparation de l’installation : nettoyage du matériel et du bâtiment

Le matériel doit être propre (incluant le nettoyage haute pression des bennes, le matériel de manutention des grains….).

Les bâtiments aussi ! Les insectes ne viennent pas des champs mais des installation de stockage d’une campagne à l’autre. il se concentre là où il y a de la poussière, des brisures… Il faut donc impérativement :

  • nettoyer l’intérieur/extérieur des parois de cellules, et si possible la charpente, surtout si elle est en bois.

  • aspirer puis détruit immédiatement les poussières et déchets végétaux

  • soigner le nettoyage du sol des cases à plat

Privilégiez si vous le pouvez les sols lisses. En cas de prolifération d’insectes, au-dela du nettoyage, le traitement insecticide se fera sur le matériel ET dans les locaux.Il existe bien sûr des traitements Bio que nous vous recommandons.

Réception des grains

Lorsque le gain est contaminé par la carie, il ne faut ni le faire passer dans la manutention ni le stocker pour éviter la contamination des l’ensemble de l’installation. Il est recommandé de prendre contact avec son organisme stocker pour définir une stratégie qui sera acceptable.

Les grains doivent être stockés propres et échantillonnés. Si vous le pouvez, dès la récolte, quelques mesures peuvent être prises pour limiter le risque d’apparition d’insectes. Pour cela un réglage optimum de la vitesse de la rotation du batteur, de l’arctement batteur / contre-batteur et débit d’air au niveau des tables de nettoyage est vraiment à prévoir (lire votre notice).

l’idée est aussi de récolter au maximum des grains murs avec une humidité inférieure à 15% et à 9% pour les oléagineux.

Le triage-nettoyage des grains

Pour optimiser les refroidissement des grains et limiter le risque « insectes » il est important de stocker des grains propres.

  • pré-nettoyer les gains lors de la mise en stockage

  • -trier et nettoyer les grains en choisissant bien la dimension des grilles. Parfois dans le cas de grains très sales, il est important voire nécessaire de faire un deuxième passage. Il existe des nettoyeurs/séparateurs


Séchage des grains

Si vous avez récolté les grains humides, le séchage est indispensable.

  • nettoyer le séchoir entre chaque espèce pour éviter le risque de contamination entre grains ( et limiter le rsqiue d’incendie)

  • récolter la quantité équivalente au débit du séchoir pour éviter le pré-stockage du grain humide

  • pré-nettoyer le grain avant le passage dans le séchoir. L’ellmintation des grosses impuretés humides entraine une économie de combustible de l’ordre de 3% pour 1% de déchets enlevés. De plus , l’encrassement du séchoir en cours de campagne est limité et améliore la sécurité incendie.

  • régler correctement les températures

Refroidissement des grains par la ventilation

Pour lutter contre les insectes, c’est l’abasissement del température des masses de grains qui est à privilégier.

  • ventiler dès la récolte, c’est impératif. Il faut faire chuter le plus rapidement possible la température du grain de 30-35°C à 20-22°C. A partir de 20°C le risque de développement des insectes diminue et la durée de bonne conservation du grain s’allonge.

  • ventiler quand l’écart de température entre l’air et le grain est compris entre 7 et 10°C

  • ventiler jusqu’à ce que les 50premiers centimètres soit parfaitement refroidis

Pour piloter effacement la ventilation, l’installaient d’un thermostat et d’un compteur horaire aident plus que fortement.

Lutte contre les prédateurs des grains

Contre les oiseaux :

  • vérifier l’obturation des ouvertures

  • poser des filets ou des grillages (mailles 18mm max)

  • assombrir au maximum les bâtiments

Contre les rongeurs :

  • dégager les abords des bâtiments

  • éliminer tout ce qui peut servir d’abris (bois, déraille, vieux matériel…)

  • obturer les orifices : égouts, aération,… (avec du grillage)

  • repérer les crottes

  • faire appel à une société spécialisée

En cas d’insectes visibles

La bonne ventilation de refroidissement doit être la règle de base pour lutter contre les insectes.

En cas d’infestation avérée uniquement, il faut traiter le grain nébulisation. Le produit est projeté à haute pression par de l’air comprimé au travers d’une buse poisttionée sur un pied d’électricité »vapeur ou une tête de vis.

Les animaux domestiques

les chats sont un bin moyen de lutte contre les rongeurs mais… ils déposent souvent leurs déjections, idem pour les chiens.

Source de l'article TECHN'ITAB grandes cultures "stockage à la ferme des grains issus de l'agriculture biologique" Juin 2006, itab.asso.fr


81 vues