Moulin à farine à meule de pierre, pourquoi un Moulin Astrié ?


Le moulin à meule de pierre existe depuis l'Antiquité.


Le principe du moulin à meule de pierre traditionnel ? Toujours le même : écraser le grain.

Le moulin à meule de pierre traditionnel


Que ce soit avec la force humaine, hydraulique, animale... le moulin était entrainé, la graine était alors écrasée pour produire de la farine. L'écrasement de la graine se faisait grâce à l'action des deux meules l'une contre l'autre.


Au cours de l'Histoire, les plus grandes améliorations ont permis de rendre plus facile l'action de la meule volante. Lui permettant ainsi de tourner plus facilement et rapidement pour moudre la graine.


Les innovations ont toujours porté sur l'optimisation de la force :

  • pour qu'elle soit continue

  • sans a-coups


Elles ont aussi porté sur le tamisage pour avoir une farine

  • plus fine

  • en évitant le maximum de re-passes


En effet, on repassait une partie des issus de mouture entre les meules.


Le principe du moulin à meules de pierre est donc bien d'écraser la graine, de la tamiser, de repasser les issus de mouture jusqu'à obtenir un taux d'extraction aux alentours de 80%.



Les frères Astrié, une innovation majeure !


Une innovation sur le blé


Les frères Astrié ont fait une invention, qui ne portait pour une fois aucunement sur la force exercées sur les meules, ni sur le tamisage mais sur le blé en lui-même..


Ce n'est donc plus la meule qui vient écraser le blé, mais c'est le blé qui repousse la meule volante vers le haut.

La meule repose sur un ressort, on vient la contraindre vers le haut en appuyant dessus. Ainsi, on lui impose un écartement pour qu'elle déroule le grain de blé.



Ressort entre les meules du moulin astrié


La meule volante reposant ainsi sur le ressort, elle ne touche pas la meule dormante.

Comment va t'elle alors dérouler le grain ? On vient alors appuyer sur le ressort pour régler et maitriser cette force d'appui. C'est ce qu'on appelle alors le réglage micrométrique de l'écart entre les meules.


Une innovation sur le système qui devient... oscillant


Ce système oscillant permet par la même occasion de ne pas avoir à gérer les issus de mouture. On a donc un grain de blé qui est entièrement déroulé.


Toutes les parties de la céréale (à l'exception de l'enveloppe) sont donc finement mélangées entre elles. Et nous n'avons aucune repasse, puisque nous aboutissons à un taux d'extraction de 80% en un seul passage.


2 sorties : 1 sortie pour la farine + 1 sortie pour le son


Economiquement, le meunier n'a pas de manipulation de repasse à faire. Il peut donc réaliser d'autres tâches (comme s'occuper d'un autre moulin) tout en ayant une farine d'exception.



Une farine de terroir... qui n'est alors plus altérée


Avec un moulin à farine à meule de pierre traditionnel, comme avec un moulin Astrié (qui est donc un moulin à meule de pierre lui aussi !) la farine sera une farine de terroir.


En effet, le moulin à meule de pierre traditionnel restitue bien l'intégralité du grain de blé.


Avec un moulin à meule de pierre, le travail sera laborieux et la farine qui en sera issue sera altérée par les repasses et par l'oxydation entre les meules.


Au contraire, avec un Moulin Astrié, le fait de réaliser le tout en un seul passage permet d'avoir une farine qui inclut tous les apports nutritionnels de la graine sans aucune altération.




Le système est donc à la fois simple, intuitif, efficient et avec un rendu d'exception.


Nous pourrions l'associer à une pression à froid qui ne nécessite donc plus aucune intervention ensuite.


La farine issue d'un Moulin Astrié est fine, aérienne, fraiche et douce. Elle est aussi beaucoup plus digeste et c'est bien cela que nous recherchons. Pourquoi la farine issue d'un Moulin Astrié est-elle plus digeste ? Poursuivez votre lecture !



Pour aller plus loin


Vous cherchez depuis un petit moment un Moulin Astrié mais avez besoin de plus de renseignements ? Poursuivez votre lecture avec notre article "8 conseils précieux avant d'acheter un Moulin Astrié"